• jeanpaulvillegas

"La Méditation de l’Épinard"

Ce matin

Je décide de me consacrer à une seule chose

A la fois

Et c'est la première fois,

Épluchage d'épinards frais

Je coupe la radio, ne laisse qu'une seule lumière

Seul le ronronnement du lave vaisselle

Mais la première fois on peut pas penser à tout

Et me penche sur le job

Trente cinq mille quatre cent cinquante trois feuilles d'épinards

Me regardent, craquantes et fraîches (même franchement froides)

Bon, me mettrais-je à leur droite ou a leur gauche

Les prendrais-je de la main droite ou ?

La passoire où ça

Au couteau ou à la main, les déchets devant ou ? 

Mais comment faire pour passer moins de trois jours là dessus

Et l'angoisse du silence... le lave vaisselle s'est arrêté

Me plongeant maintenant dans une solitude totale

Là, je panique pense aux anxiolytiques

Je n'en ai pas, peut être la poutre du milieu

Même pas de corde et pas de tabouret

Les chaises... mais la paille est légère

Quarante cinq minutes plus tard

Tout est posé en ordre, enfin je le crois

Prendre la feuille à droite la poser au milieu pliée

Saisir le couteau, il faut que je change, ça va pô

Une heure quarante cinq passée, quatre feuilles s'ennuient

Enfin, tout réparti à nouveau, les choses s'enchaînent

La feuille est saisie de la main gauche, est pliée

La main droite prend la queue, la tire vers le haut 

Ça marche, trente cinq mille quatre cent cinquante trois feuilles

Plus tard

Fois quatre secondes par feuilles, gagné !!

Je vais commencer ma cuisine. 

0 vue

Posts récents

Voir tout

Avant le confinement

Encore un matin Où je t'attendais Des jours et des jours Sans ta présence Sans te sentir Effleurante sur ma peau Je t'attendais Alors, las, là, je suis parti La colline, elle, s'offrait à moi âme fac