• jeanpaulvillegas

Avant le confinement


Encore un matin

Où je t'attendais

Des jours et des jours

Sans ta présence

Sans te sentir

Effleurante sur ma peau

Je t'attendais

Alors, las, là, je suis parti

La colline, elle, s'offrait à moi âme facile

Le thym déjà en fleur

L'orchidée brunissante

Le tapis infini des pâquerettes

Le tapis des alysses aux parfums douceâtres

L'iris nain

Tout s'offrait à mes pas

Le ciel blanc et gris continuait en voûte immense

Mes cheveux blancs et gris

J'étais au plus loin

Tout était là sauf...

Elle

Quand soudain de son doigt humide

Sur le bout de mon nez se pose

Mutine

La première goutte de pluie

0 vue