• jeanpaulvillegas

Poésie


Radio La Poésie, mais qu'est-ce ?

Analyses, images, cris d'amours et de rejets On convoque les morts, de Villon à Char, de Ferré à Brassens

On convoque même une déclaration politique de De Gaulle

On convoque le cinéma, la musique sur le ring de la "Poésie"

Et qui vient avec son texte qu'il tente de dire et sa formule sensée enfin

Enfermer, saisir pour l'éternité cette Chose

Je n'ai pas entendu que la poésie était un sentiment, l'air léger évanescent  ô combien évanescent de l'instant, mort au moment ou on veut la définir et faire universel son ressenti. Pas entendu que la poésie, comme la vie, comme l'amour, meurt dès qu'on la nomme, qu'on la vitrifie, qu'on l'annonce que l'on proclame ce qu'elle est, ce qu'elle doit être, ou celui/celle qui en est le porteur alors que ce qui nous fait la vivre est cette flamme vacillante qui ne brûle qu'un instant en nous et s'éteint jusqu'à la prochaine étincelle. Ce papillon vibration de lumière doit-t-il être épinglé pour être éternel et incontestable ?


Photographie : Jean-Paul V.

9 vues

Posts récents

Voir tout

Avant le confinement

Encore un matin Où je t'attendais Des jours et des jours Sans ta présence Sans te sentir Effleurante sur ma peau Je t'attendais Alors, las, là, je suis parti La colline, elle, s'offrait à moi âme fac