• Bruno

Un brin d'éternité



Le matin est frais 

Québec

il est très tôt ce jour de mai

Et la lumière   claque

Les cueilleurs 

Choisissent leurs lignes Ils vont cueillir l'asperge

Prennent leurs caisses

Prennent leur brouette


Pas de réglage, j'appuie

Et le temps alors

n'est plus celui de l'instant

ni celui d'avant

ni celui d'après


Pourtant il est figé

L'erreur  a pris un brin d'éternité


Photographie : Jean-Paul V.

2 vues

Posts récents

Voir tout

Avant le confinement

Encore un matin Où je t'attendais Des jours et des jours Sans ta présence Sans te sentir Effleurante sur ma peau Je t'attendais Alors, las, là, je suis parti La colline, elle, s'offrait à moi âme fac